Barron Trump est-il autiste ?

L’at­ti­tude absente de Barron Trump lors de l'investiture de son père a relancé aux Etats-Unis les débats sur son prétendu autisme.


Le 9 novembre dans la nuit, alors que Donald Trump venait de remportait l'élection présidentielle et racon­tait comment il allait faire "revivre le rêve améri­cain", son plus jeune fils Barron, placé juste derrière ... bâillait. Bien que l’in­ter­ven­tion avait eu lieu très tard dans la nuit, l’at­ti­tude du garçon de 10 ans avait surpris : le benja­min de la fratrie Trump se balançant d’un pied sur l’autre et se grat­tant le visage, les yeux gonflés par la fatigue.

Fatigue qui ne semble jamais le quit­ter. Vendredi, l’en­fant bâillait au moment où son père jurait "de remplir fidè­le­ment les fonc­tions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauve­gar­der, proté­ger et défendre la Cons­ti­tu­tion des Etats-Unis". Un serment pourtant fait à 12h30 (heure améri­caine). Une atti­tude prompte à relan­cer de nouvelles insi­nua­tions sur de préten­dues troubles autis­tiques dont souf­fri­rait l’unique enfant de Donald et Mela­nia Trump.

LIRE AUSSI : Coup de canif dans l'Obamacare, rideaux dorés :Trump arrive dans le bureau oval avec fracas

Plusieurs obser­va­teurs américains ont souli­gné la récur­rence de cette "atti­tude absente" lors de ses appa­ri­tions offi­cielles. La comé­dienne Rosie O’Don­­nell, enne­­mie jurée de Donald Trump, avait posé la ques­tion en publiant, sur les réseaux sociaux, la vidéo du youtu­beur James Hunter deve­nue virale inti­tu­lée "Est-ce que Barron Trump est autiste ?". Une publi­ca­tion qui a fait le buzz outre-Atlantique.
Dans un nouveau tweet, la comédienne avait expliqué que sa propre fille de trois ans, Dakota, est autiste. En aucun cas elle ne voulait s’at­taquer à Barron, mais au contraire, atti­rer l’at­ten­tion sur "des maux qui la touchent de près".

Mela­nia Trump a par la suite démenti que son fils de 10 ans soit autiste et a annoncé son inten­tion de dépo­ser plainte contre le youtu­beur.

Une photo publiée par Melania Trump (@melaniaatrump) le
Fourni par Blogger.