François Fillon : “Marine Le Pen appartient à une quatrième gauche”

Dans les colonnes du "JDD", François Fillon assure encore que "des forces sont à l'oeuvre pour [le] faire taire". Après avoir dévoilé des mesures en faveur des classes moyennes, a essayé de discréditer l'ensemble de ses concurrent dans la course à l'Elysée.


Si François Fillon a loué "l'authenticité et la sincérité" de Benoît Hamon, il n'accorde aucune crédibilité à Manuel Valls, qui, selon lui, "n'a rien de financé dans son projet".

Le candidat de la droite a aussi théorisé l'existence de "quatre gauches en France":

Au fond, comme le disait André Malraux il y a un peu plus de cinquante ans [...] il y a quatre gauches en France. La première, c'est la gauche pure, dure, rouge. C'est Mélenchon, le Fidel Castro de Youtube.La deuxième, c'est la gauche socialiste; c'est l'équipage des naufragés du Titanic hollandais qui viennent de s'entredévorer sur le radeau de la Méduse de la primaire. La gauche numéro 3, c'est Macron : il fait croire qu'il est neuf, en réalité, c'est lui qui a fait le programme de Hollande. Toute l'équipe gouvernementale de Hollande est en train de le rejoindre. Macron, c'est le sortant, c'est l'héritier, c'est Hollande [...] La gauche numéro 4, c'est le FN : sortie de l'euro, retraite à 60 ans, augmentation du salaire minimum, recrutement illimité de fonctionnaires… L'original, c'est Mélenchon ; la copie, c'est Marine Le Pen.

Fillon s'attarde un peu plus sur Emmanuel Macron, troisième homme de l'élection présidentielle selon les derniers sondages.
Fourni par Blogger.