François Fillon accusé d'avoir touché 21 000 euros d'un détournement de fonds au Sénat

Le candidat aurait touché des chèques pour un montant de 21 000 euros, comme le rapporte le HuffPost.


Déjà plombé par l'affaire du supposé emploi fictif de sa femme qui fait l'objet d'une enquête préliminaire, François Fillon voit un autre dossier potentiellement brûlant s'ouvrir, le jour même de son grand meeting parisien censé relancer une campagne présidentielle en très grande difficulté.

Le site d'investigation "Mediapart" et "Le JDD" affirment que le vainqueur de la primaire de la droite aurait touché lorsqu'il était sénateur de l'argent en marge d'un système de "détournement" mis en place au Sénat.

François Fillon aurait perçu sept chèques tirés sur le compte HSBC de l'Union républicaine du Sénat (URS) quand il était sénateur de la Sarthe entre 2005 et 2007, dont le montant global avoisinerait 21 000 euros.

Cinq personnes dont trois sénateurs ont déjà été mis en examen pour "détournement de fonds publics et recel." Les personnes mises en cause assurent que ce système de "ristourne" consistant à déléguer une partie des crédits collaborateurs au groupe qui le reversait ensuite aux sénateurs via une association, était "parfaitement légal."

Le fait de voir son nom associé à une nouvelle affaire d'indélicatesse avec de l'argent public n'arrangera pas son image.

Sur France Info ce dimanche, le député Eric Ciotti s'est mis à recycler les arguments vides de sens avancés en son temps pour défendre Nicolas Sarkozy, ce qui ne l'a pas empêché de devoir quitter la vie politique après sa cuisante défaire à la primaire.
Fourni par Blogger.