François Hollande : "Je suis sidéré par la bêtise et la violence d'Hidalgo"

François Hollande a visiblement assez peu goûté l'interview qu'Anne Hidalgo a accordé au Monde, le 12 janvier dernier.


Les propos d'Anne Hidalgo n'auront pas laissé François Hollande de marbre. Le 12 janvier dernier - soit le jour du premier débat de la primaire de la gauche -elle s'en était prise à la fois le président, Manuel Valls et Emmanuel Macron.

Selon des informations du Canard Enchaîné publiées ce mercredi 18 janvier, les blâmes formulés par Anne Hidalgo sont restés en travers de la gorge de François Hollande :

"Je suis sidéré par sa violence et sa bêtise."

Dans l'interview, la maire de Paris accusait François Hollande et son gouvernement d'être "responsables de l'immense gâchis du quinquennat qui se termine". Elle affirmait que "seul le positionnement de Vincent Peillon peut permettre à la gauche d'être au deuxième tour" et qu'il "élève le débat." 
Fourni par Blogger.