François Hollande : “Le candidat du PS fera 5 %”


"Là, ça devient compliqué." A 11 500 kilomètres de Paris, au Chili, c’est le dernier commentaire en date de François Hollande sur la primaire de gauche, après la qualification de Benoît Hamon nettement devant Manuel Valls dimanche.

Depuis qu’il a renoncé à une nouvelle candidature, Hollande livre analyses et piques à son premier cercle. Après les trois débats télévisés du premier tour, le chef de l’Etat avait ainsi regretté que la ligne sociale-démocrate de son quinquennat ne soit pas plus défendue. A part par Sylvia Pinel et Jean-Luc Bennahmias "qui sont majoritaires à gauche comme chacun sait", lâche un conseiller de Hollande à LibérationLa tournure prise par la campagne entre les deux tours inquiète le président.

"Il n’est pas dans une logique d’être peiné mais il est inquiet, commente un visiteur du soir. Tout ce qui se passe n’est pas une surprise pour autant. Le candidat du PS à 5% en mai, pour lui malheureusement c’est écrit."

"Drucker c’était de la provoc totalement évitable mais il faut se rappeler que personne ne lui veut du bien dans cette campagne", relativise un proche de Benoît Hamon.  François Hollande doit assister ce dimanche à la finale du Mondial de handball à Paris si la France est qualifiée mais il n'a pas l'intention de participer au scrutin du deuxième tour.
Fourni par Blogger.