Manuel Valls refuse d'annoncer son soutien à Hamon en cas de défaite


La campagne d'entre-deux-tours de la primaire de la gauche bat son plein. Ce matin, sur franceinfo, Manuel Valls, arrivé deuxième du premier tour dimanche avec 31,22% des suffrages selon le dernier décompte, a refusé de dire s'il soutiendrait son rival, Benoît Hamon, donné favori pour le second tour, en cas de défaite.

Lundi matin, la publication de résultats complétés de près de 400 000 voix supplémentaires sans que les pourcentages des sept candidats ne bougent d'un centième, a suscité des accusations de manipulation.
Fourni par Blogger.