Non, non, rien n'a changé : Comme Trump, le FN veut bannir les musulmans du pays



La présidence de Donald Trump est un miroir vers l'avenir permet de voir à quoi pourrait ressembler une victoire de Marine Le Pen à l'élection présidentielle.

Hier, c'est le vice-président du FN Steeve Briois qui a parl" du décret anti-musulmans pris par Donald Trump : s'il était américain, ne manifesterait visiblement pas. Ce décret interdit pour quatre-vingt-dix jours les entrées aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane. Interrogé sur ce sujet par l'AFP ce lundi 30 janvier sur une éventuelle application d'une telle mesure en France par Marine Le Pen en cas de victoire à la présidentielle, Steeve Briois répond :

"Et pourquoi pas ? On n'est plus dans le monde des bisounours. On est dans un monde horrible, donc de temps en temps il faut prendre aussi des mesures d'autorité, quitte à choquer." Après, c'est malheureux pour ceux qui n'ont rien à voir avec cela...", ajoute le maire FN d'Hénin-Beaumont.

Son directeur de campagne n'enterre pas non plus l'idée :

David Rachline explique au "Lab" que cette proposition ne sera pas dans le programme présidentiel, mais il n'exclut pas une alternative :

"Le cas échéant via l'équivalent des décrets américains, c'est-à-dire des ordonnances."

Le directeur de campagne de Le Pen explique donc que, présidente, si elle estime que la situation l'exige, elle pourrait prendre une mesure semblable au "Muslim Ban" de Donald Trump.
Fourni par Blogger.