Penelope Fillon : La police découvre qu'elle n'avait ni badge ni boîte mail à l'Assemblée

Des policiers étaient à la mi-journée à l'Assemblée nationale pour se faire remettre des documents dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon.


Pas de permanence dans la Sarthe, pas non plus de badge d’accès ou de messagerie électronique pour son Penelope Fillon à l’Assemblée nationale... Au lendemain de l’audition de François Fillon par la police judiciaire, sa défense vacille.

Le Parquet national financier (PNF) négoçiait avec l’Assemblée nationale pour obtenir des documents, à commencer par les fiches de paie de l’épouse du candidat de droite à l’élection présidentielle. Ce mardi matin même, les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ont saisi des documents.

"Le Parisien" rapporte que les policiers et magistrats n'ont pas la certitude que Penelope Fillon disposait ni de badge d’accès, ni de messagerie électronique spécifique, lorsqu’elle était assistante parlementaire de son mari, entre 1998 et 2007. Selon des sources internes au palais Bourbon, "il n’y a aucun assistant sans badge"...
Fourni par Blogger.