Reçu hier soir chez Ruquier, Peillon séduit Twitter : "Ça nous changerait d'avoir un Président comme lui !"

Vincent Peillon, candidat socialiste à la primaire de gauche et député européen, était reçu hier dans "On n'est pas couché". Après un échange tendu avec Vanessa Burggraf, l'ancien ministre a semble t-il réussi à tirer son épingle du jeu au regard des nombreuses réactions conquises des internautes.

DR


Hier soir dans "On n'est pas couché", la tension est montée d'un cran entre Vanessa Burggraf et Vincent Peillon. Après plusieurs minutes d'interview, la chroniqueuse de Laurent Ruquier n'a pas caché son agacement face au candidat à la présidentielle : "A chaque fois qu'on vous pose une question, vous ne répondez jamais concrètement de manière précise !", a-t-elle lâché. "Je n'arrive même pas croire que vous croyez à ce que vous dîtes", a alors répondu Vincent Peillon.
Avant d'ajouter: "Je ne sais pas si c'est un exercice professionnel ou si vous avez une intention de vérité. Moi, les gens qui sont dans la posture ne m'intéressent pas."
"Est-ce que vous cherchez à comprendre mon projet pour la France ou vous voulez m'enquiquiner avec les choses qui n'y sont pas ?", a-t-il poursuivi. Vanessa Burgraff a alors répondu: "Je trouve que votre projet est fou et je trouve que vous ne répondez jamais...".

"Vous êtes une mauvaise élève !", a alors lancé le candidat à la présidentielle à la chroniqueuse.
"Vous savez quoi ? vous êtes un mauvais professeur !", a rétorqué cette dernière.

Hier soir, Vincent Peillon a défendu sa vision de la laïcité, le patriotisme, qui rime pour lui avec cosmopolitisme et pas avec protectionnisme comme le préconise le FN, et a refusé de s'exprimer de façon trop précise sur le nucléaire, préférant laisser s'exprimer des spécialistes avant de prendre une décision tranchée.

Des visions qui ont séduit Twitter :








Reçu hier soir chez Ruquier, Peillon séduit Twitter : "Ça nous changerait d'avoir un Président comme lui !" Reçu hier soir chez Ruquier, Peillon séduit Twitter : "Ça nous changerait d'avoir un Président comme lui !" Reviewed by Le 100 - La rédaction on 11:42 Rating: 5

Aucun commentaire