Si Benoît Hamon gagne la primaire, Manuel Valls ne le défendra pas

L'ancien Premier ministre, donné perdant au second tour dimanche face à son ancien ministre, a fait savoir qu'il resterait "loyal" mais qu'il ne "défendrait pas le programme" de Benoît Hamon.


La victoire à la primaire semble quasiment acquise pour Benoît Hamon. Manuel Valls a indiqué vendredi à BFMTV qu'il resterait "loyal" si son ancien ministre l'emportait, mais qu'il ne "défendrait pas le programme" de son adversaire et "s'effacerait" lors de la campagne.

Selon les informations d'Europe 1, certains parlementaires vallsistes seraient déjà à la manoeuvre pour publier dès le début de la semaine prochaine un appel à soutenir... Emmanuel Macron.

Les députés Christophe Caresche, Gilles Savary et François Loncle seraient à l'initiative. "Faux et complètement faux", dément François Loncle, député de l'Eure, au Figaro. "Nous avons publié un texte de la part du comité de soutien du pôle des réformateurs mais en aucun cas nous avons mentionné Emmanuel Macron".

Benoît Hamon multiplie les prises de contact et les SMS aux parlementaires et même aux ministres pour préparer le terrain en vue de sa victoire. Pour "créer une dynamique", l'équipe de Hamon réfléchit déjà à l'organisation "d'un très grand meeting, début mars", avec 10.000 personnes. "Il faut que ça ait de la gueule, être en dynamique en permanence, après la victoire, chaque jour comptera", glisse un hamoniste.

Via "Le Figaro"
Fourni par Blogger.