Voici 5 mesures prévues par la loi qui vont changer vos habitudes en voiture

A chaque nouvelle année, des mesures sont prises afin d’assurer la sécurité des automobilistes. 335 morts sur les routes en 2016, c’est 78 de plus qu’en 2015, soit une hausse de 30,4%. Voici le récapitulatif des 5 réglementations de ce début d’année 2017 ; vitres teintées, contrôle technique plus sévère, permis de conduire moins cher…


Publié par Hadrien Acaldi

Depuis le 1er janvier 2017 ...


1 - Permis en manuel ou en automatique ? Une différence de prix


Ce n’est que depuis l’automne 2016 que la France a adopté un permis avec des voitures à transmission automatique. Disponible pour tous les conducteurs depuis un arrêté publié en octobre dernier, cela était auparavant réservé à des conditions médicales spécifiques. Le permis à boîte automatique BVA permet une leçon de 13 heures seulement, contre 20 heures minimum pour le permis normal. Une formation plus courte et donc moins onéreuse, il suffira d’une leçon complémentaire de 7 heures, pour pouvoir s’amuser avec un embrayage et une boite de vitesse manuelle.

2 - Les vitres surteintées, c’est 3 points et 135€ d’amende


Pour beaucoup d’automobilistes, les vitres teintées signifient le sentiment d’une certaine intimité et même de sécurité. Mais lorsque les vitres sont teintées, les automobilistes sont invisibles dans leur véhicule. Le sujet de l’opacité des vitres partage et pose un réel problème à la sécurité routière. Une réglementation est arrivée ; un maxima de 30 % d’opacité pour les vitres latérales avant, autrement dit, la lumière doit pénétrer dans l’habitacle à 70 % minimum. L’armée des vulnérables, réunissant motard, cycliste et piéton, n’est pas mécontente puisqu’avec les vitres surteintées, le principe fondamental de voir et d’être vu n’est pas conforme à la sécurité routière. Pour les automobilistes en retard, ils écoperont d’une amende de 135 euros, 750 € s’il y a une condamnation par le tribunal et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Le contrôle technique pourra rendre une contre-visite si le teint des vitres n’est pas conforme.

3 - Des pièces d’occasion sur commande par les garagistes


Fini les heures tardives devant son ordinateur, à chercher LA bonne pièce d’occasion moins chère et sure pour son véhicule. Désormais, l’automobiliste est roi chez son garagiste et peut bénéficier d’une réparation avec de l’occasion, sur demande. Les chauffards verront une baisse de leur facture, non négligeable. Cependant, seulement une catégorie de pièce pourra être commandée : les éléments de carrosserie amovibles, les optiques et quelques pièces électroniques et mécaniques. Conscient de l’immense marché de l’occasion, les pièces seront soumises à des tests et des traitements puis certifiées pour arriver dans les garages de proximités.

4 - Sanctionné sans être arrêté : de nouvelles infractions ajoutées à la liste


De jolis courriers attendent souvent les automobilistes dans les boîtes aux lettres. Arrivent maintenant de lourdes amendes à régler ; c’est la vidéo-verbalisation. Depuis maintenant quelques années, les radars fixes ou mobiles et mêmes les caméras de surveillance observent chaque délits routiers. Sont concernés le feu rouge et le stop, l’excès de vitesse, la distance de sécurité et les voies réservées. Depuis le 1er janvier 2017, à ces 4 infractions, s’ajoutent 7 autres motifs : l'arrêt et le stationnement sur les bandes d’arrêt d’urgence, le chevauchement et le franchissement des lignes continues, le défaut du port de la ceinture de sécurité, l'usage du téléphone portable tenu en main, la circulation le non-respect des règles de dépassement, le non-respect des « sas-vélos » et le défaut de port du casque à deux-roues motorisé.

5 - Des nouvelles mesures pour le bonus malus et le contrôle technique


Basé sur l’émission de CO2, le système du bonus-malus pour l’achat des voitures neuves voit quelques modifications ; le montant de la taxe, qui débute à 50 € pour 127 g/km, augmente désormais gramme par gramme, pour atteindre 9 973 € à 190 g/km. Si le véhicule est au dessus, il écopera d’une taxe maximale qui atteint 10 000 euros au maximum, en plus d’une redevance de 160 € par an.
Un voyant orange moteur allumé et le véhicule est recalé, c’est la nouvelle norme de la consultation des véhicules. Aucune triche n’est possible puisque les informations du véhicule seront collectées via la prise d’ordinateur ODB. S’ajoute à cela les vitres surteintées avant.

Fourni par Blogger.