Comment expliquer que BFMTV diffuse autant de Macron que de tous les autres candidats réunis?


Marianne a décomptées les apparitions sur les chaînes d'infos des principaux candidats à la présidentielle : il ressortirait que BFMTV aurait diffusé au total autant de minutes de meetings du fondateur de Macron que de l'ensemble de ses quatre principaux concurrents réunis.

Pour autant, ce calcul est a relativiser. Certains candidats sont partis en campagne très tôt, comme Macron, alors que Benoît Hamon commence sa campagne présidentielle réelle que depuis fin janvier, moins d'un mois, après la primaire de gauche.

De même, les temps de parole sont à prendre de façon globale (interviews en extérieur, invitations en plateau,...), et pas forcément au nombre de meetings diffusés sur l'antenne.

Selon les chiffres de BFMTV, entre août 2016 et le 31 janvier 2017, En Marche a bénéficié de 4,5% de temps d'antenne. Depuis le 1er février, Emmanuel Macron et ses soutiens en sont à 17,5%, soit 10 heures 15. "Dont 3 heures et 21 minutes de meeting en direct, sans filtre", comme le souligne Marianne.

Plus de Fillon que de Macron sur LCI


Depuis sa déclaration de candidature à l'élection présidentielle, tous les grands meetings d'Emmanuel Macron sont en effet diffusés en intégralité sur l'antenne ce qui n'est pas toujours le cas pour ses concurrents. Il faut tout de même souligner que toute chaîne info relaie les apparitions des candidats principaux et pas forcément moins celles des candidats qui n'attirent pas de véritable intérêt au niveau national, ce qui semble logique, même si l'égalité des temps de parle doit être respectée.

Sur la même période, LCI (groupe TF1) a diffusé plus de meetings Fillon que de meetings Macron. Sur iTELE (groupe Canal+), c'est bien Emmanuel Macron le plus retransmis en minutes d'antenne (une heure et 46 minutes) mais là, il est à égalité avec François Fillon et Marine Le Pen sur le nombre de meetings diffusés : un seul chacun, note également l'hebdomadaire.

Benoît Hamon n'est pas celui qui s'en sort le mieux. Le 5 février dernier par exemple, Marine Le Pen, qui a vu son discours à Lyon diffusé en direct et en intégralité sur les quatre chaînes d'info en continu, le vainqueur de la primaire à gauche a été largement ignoré par iTélé et Franceinfo, qui n'ont repris chacune que deux minutes de son discours.

Image : European External Action
Fourni par Blogger.