Présidentielle: Le candidat le plus médiatisé ce mois-ci n'est pas celui que vous croyez


Alors qu'une part de l'opinion pointe du doigt une possible surmédiatisation d'Emmanuel Macron, et que certains titres comme le magazine Marianne ont voulu prouver par les chiffres que le leader d'En Marche! serait trop présent à la télévision, c'est en fait un autre candidat qui fait la course en tête dans les médias.

Le site internet "Candidats média" s'est donné pour mission "d'analyser l'actualité en réponse à l'enjeu de pluralisme de l'information pendant la période électorale". "L’étude de l’actualité des candidats tout au long de cette campagne comme outil d’information et comme illustration quantitative de leur représentativité peut et doit catalyser un questionnement sur le pluralisme aujourd’hui exercé dans le traitement médiatique d’une élection présidentielle."

LIRE AUSSI : Comment expliquer que BFMTV diffuse autant de Macron que de tous les autres candidats réunis?

Il affiche des classements dynamiques au mois précédent révélant le pourcentage de présence médiatique des candidats dans l'actualité. Pour chacun, un indicateur illustre la tendance à la hausse ou à la baisse de sa médiatisation.

Sur une semaine (celle du 20 au 26 février), Macron domine bien le classement avec environ 25 % de présence médiatique, devant Fillon (20 %) et Le Pen (18.5 %). Sur un mois, c'est pourtant le candidat de la droite qui domine largement avec 32 %, devant le leader d'En Marche!, 20 %, et Benoît Hamon, 18 %.

Notons que la présence médiatique n'est pas forcément favorable au candidat. C'est le cas par exemple de la couverture d'affaires politico-financières, comme cela peut être le cas avec le Penelope Gate qui vise la campagne Fillon ou l'affaires des assistants parlementaires du FN, ou après des sorties jugées "malheureuses" comme lors des déclarations d'Emmanuel Macron sur la colonisation ou sur les opposants au mariage pour tous.


Fourni par Blogger.