Scandale russe: la destitution de Donald Trump est-elle déjà en marche?

La destitution de Donald Trump serait déjà en marche
La destitution de Donald Trump serait déjà en marche

L'histoire des contacts entre l'équipe de Donald Trump et les services secrets russes avant l'élection présidentielle ne serait pas un simple faux pas pour la Maison Blanche. Selon Dan Rather, ancien journaliste star de CBS, ce scandale pourrait s'avérer aussi important que celui du Watergate, qui a abouti à la démission de Richard Nixon.

"Le Watergate est le plus grand scandale politique de toute ma vie, jusqu'à aujourd'hui peut-être. C'est celui qui nous a amené le plus près d'une crise constitutionnelle débilitante, jusqu'à aujourd'hui peut-être", commence Dan Rather, dans un long message publié sur Facebook dans la soirée du 14 février.



"Sur une échelle de 10 de l'apocalypse au sein de notre système gouvernemental, je mettrai un 9 au Watergate. Ce scandale russe se situe quelque part entre le 5 et le 6, selon moi, mais il croît en intensité à chaque heure. Et nous pourrions nous retourner et découvrir, qu'à la fin, c'est au moins aussi gros que le Watergate."

Dan Rather compare l'évolution des deux scandales, partis tous les deux d'informations avec une portée limitée, et qui ont pris une ampleur nationale puis internationale.

 "La Maison Blanche n'a plus aucune crédibilité"


Le Watergate — sur laquel il a travaillé — a commencé par l'arrestation de cinq hommes accusés d'espionner les bureaux du parti démocrate à Washington. Ce n'est qu'après les révélations du "Washington Post" que l'affaire a pris une tournure nationale, avec l'implication de plusieurs dirigeants proches du président Nixon. "Nous n'étions jamais vraiment sûrs de l'énormité de ce que nous allions trouver. A la fin, la vérité a émergé, et le président Nixon est tombé dans le déshonneur", raconte le journaliste.

L'histoire semble se répéter sous la présidence Trump et la potentielle ingérence russe. "Chaque nouvelle parcelle d'informations soulève de nouvelles interrogations", affirme Dan Rather. "La Maison Blanche n'a plus aucune crédibilité sur ce sujet. Leur robinet de mensonges -ne pouvons-nous pas nous mettre finalement d'accord pour les appeler 'mensonges'- a noyé depuis longtemps toute trace de crédibilité. Je voudrais aussi englober dans cela le Congrès Républicain, qui a excusé les affirmations de l'administration Trump pendant trop longtemps."

La communication désastreuse de la Maison Blanche sur les dernières révélations du "New York Times" laissent penser que l'affaire pourrait prendre une ampleur inédite.

Dan Rather a appelé à une "investigation indépendante" : 

"Au diable les mensonges, plein feux sur la vérité. (...) Ce n'est pas de la fiction. C'est réel et c'est sérieux. Mortellement sérieux. Nous méritons des réponses et ceux qui se rendent complices de ce scandale ont besoin de sentir la force de la justice."

Le message de l'ancien présentateur de CBS a été partagé plus de 80 000 fois en moins de 24h.

Via "Le Huffington Post"



Fourni par Blogger.