En France, les attaques anti-chrétiens ont augmenté de 245 %


Alors que les attaques racistes, anti-musulmans et antisémites ont connu une diminution notable depuis 2008, celles contre des lieux de culte chrétiens ont plus que doublé au cours de cette période, a annoncé la semaine dernière le ministère de l'Intérieur.

Contre les attaques antisémites et anti-musulmans en 2015, le gouvernement avait lancé une campagne médiatique. Dans le même temps, la force publique a réussi à faire chuter le nombre d'attaques contre les personnes de confessions juive et musulmane. Un succès à souligner, bien qu'évidemment encore perfectible.

Ces attaques sont définies comme étant des incendies, la violence, la dégradation et des menaces - des commentaires, des inscriptions, des lettres insultantes. Les attaques racistes ont chuté de 23,7% (608 contre 797).

Les actes contre des lieux chrétiens représentent 90 % du total des atteintes


Cette année, les attaques contre les lieux de culte chrétiens ont augmenté de 17,4% en 2016 par rapport à 2015.

La chute des incidents de nature islamophobe ou antisémite a été saluée par le gouvernement qui a souligné les "fruits du plan d'action du gouvernement".

"Grâce à une mobilisation sans précédent des services de l'Etat, nous avons déjà obtenu des résultats très encourageants, comme en témoignent les chiffres pour 2016" Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur

Le ministre a toutefois mis en garde contre le "triomphalisme", affirmant à l'Agence France-Presse: que "face au racisme, à l'antisémitisme, aux anti-musulmans et aux chrétiens, nous ne devons pas relâcher notre garde, bien au contraire."

"Nous allons continuer, et nous continuerons à lutter contre ces actes absolument intolérables, qui souillent la République", a-t-il ajouté. "La France combattra l'intolérance avec une vigilance maximale".

Les cas où ce sont des lieux de culte chrétiens qui ont été visés ont vu une énorme évolution entre 2008 et 2016 : les attaques contre les lieux de culte chrétiens ont augmenté de 245%.

Une partie importante de ces atteintes aux lieux chrétiens sont des actes de vandalisme (399) et des vols d'objets cultuels (191), selon les données du ministère, qui font état plus précisément de 14 faits se réclamant d'une motivation "satanique" et de 25 actes "à connotation anarchiste".

Face à cette "tendance de fond", l'Intérieur met en avant le "dispositif déjà existant" pour assurer la sécurité des sites: 2400 lieux de culte chrétiens sont protégés par des patrouilles dynamiques, sans compter les édifices musulmans (1090) ou juifs (817 synagogues, écoles et centre communautaires).
Fourni par Blogger.