La montée du FN inquiète le monde entier : "Les français donnent à la démocratie la pire des images"

Affaire Penelope Fillon, carton de l'extrême droite dans les sondages, immobilisme des réformes ... pour Dominique Moïsi, conseiller spécial à l'Institut Montaigne, interrogé par "Les Echos", la France est de nouveau sous les projecteurs à l’étranger, où beaucoup s’inquiètent des dérives de notre démocratie.


A moins de cent jours de la présidentielle, le monde entier nous regarde avec inquiétude alors que le quinquennat Hollande s'achève avec cinq ans de désordre, que l'affaire Fillon fragilise l'ensemble de la classe politique et que Marine Le Pen n'a jamais été plus proche des portes du pouvoir.

LIRE AUSSI : La presse étrangère consternée que Fillon n'abandonne pas sa campagne: "La fraude est habituelle dans ce pays !"

Avant l'éclatement de l'affaire Fillon, la principale préoccupation des marchés et des chancelleries était de savoir si Marine Le Pen pouvait réellement arriver au pouvoir en France, au lendemain de la victoire du Brexit et de Donald Trump.

"Les français donnent de la démocratie la pire des images"


"Le dernier clou dans le cercueil de la démocratie ne risque-t-il pas d'être planté par le pays européen qui se sent depuis la Révolution Française comme le plus porteur d'un message universel ?" s'interroge Dominique Moïsi.

La venue de Marine Le Pen au pouvoir "serait perçue comme un tremblement de terre à Berlin" :

"On ne demande pas grand chose aux Français, mais pourraient-ils enfin faire preuve de sérieux ? Qu'ils n'arrivent pas à faire des réformes économiques est une chose. Qu'ils se sabordent politiquement et donnent de la démocratie la pire des images en est une autre. Reprenez-vous vite avant qu'il ne soit trop tard, pour vous comme hélas pour nous, car vous entraîneriez le projet européen dans votre chute !"

C'est à peu près en ces termes qu'un "ami allemand qui a exercé d'importantes responsabilités" du chroniqueur résumait la situation actuelle.

"Il y a chez mon interlocuteur comme l'expression d'une préoccupation plus profonde et plus morale. 'Qu'est-il arrivé à la classe politique française, pour qu'elle ait perdu ainsi le contact avec la réalité et le sens des responsabilités ? Il y a ce qui est légal, il y a aussi ce qui est acceptable politiquement !'."

En Europe du Nord, où il n'est pas permis d'employer des membres de sa famille dans des fonctions d'assistants parlementaires, on comprend moins encore les habitudes françaises.

Du côté des pays autoritaires, comme la Russie ou la Chine, "la confusion politique française est perçue comme la preuve supplémentaire du dysfonctionnement systémique du modèle démocratique à l'occidentale. 'Arrêtez de nous faire des leçons de morale, vous voyez bien que votre mode de fonctionnement politique ne marche plus, s'il a jamais marché !'."

"Comment les élites peuvent-elles être porteuses d'un message d'espoir si elles se placent elles-mêmes au-dessus des règles ou si, plus grave encore, elles ne comprennent plus qu'il doit exister des règles de décence et de bon sens qui s'appliquent à tous ?" conclut même Dominique Moïsi.
Fourni par Blogger.