Olympique Lyonnais : le Lyon ne rugit plus

Olympique Lyonnais : le Lyon ne rugit plus
Olympique Lyonnais : le Lyon ne rugit plus 

Publié par Antoine Michelat — @AntoineMCHLT

10. C'est le nombre de défaites de l'effectif rhodanien en championnat cette saison. Depuis la saison 1982-1983, jamais l'OL n'avait perdu autant de match. Dix défaites, quatorze victoires, pour un seul nul. Bilan qui reflète parfaitement le club lyonnais, capable du meilleur, et surtout du pire en ce moment. Mais alors, quel est le problème ?

Un entraîneur compétent ?


Dirigeant d'un groupe plein de talent, Bruno Genesio est plus que jamais sous le feu des critiques. Plusieurs points de son coaching restent incompris par bon nombre de supporters.

En commençant par ses choix dans les remplacements en cours de match. On lui reproche aussi de faire ses changements beaucoup trop tard dans la rencontre, et souvent contre le sens du jeu. Malgré cela, le président lyonnais, JM Aulas, continue de donner toute sa confiance à l’entraîneur actuel qui, rappelons le, a réalisé une formidable fin de saison lors du précédent exercice.

Pas sûr que cette confiance perdure très longtemps si les résultats ne s'améliorent pas.

Un groupe qui peine à se mobiliser


Autre indicateur de cette mauvaise passe — pas celle de Mapou —, les suspensions s'enchaînent à Lyon. Après un derby raté du début à la fin, Rachid Ghezzal, et Corentin Tolisso, ont été contraints de quitter le terrain après avoir reçu un carton rouge. Le premier cité pour un geste d'énervement, le second, pour un tacle assassin sur Lemoine. Le joueur algérien a donc écopé d'un match ferme de suspension. Et le numéro 8 Lyonnais, de 3 matchs, dont un avec sursis. À cela, s'ajoute la suspension d'un match du portier titulaire, Anthony Lopes, pour avoir rayé, sur son maillot de Coupe de France, le club de Saint-Étienne.

La bêtise semble régner du côté des Gones en ce moment, puisque même les supporters s'y sont mis.

Toujours après ce derby, les supporters présents lors de la réception de Nancy (victoire 4-0), ont affiché des banderoles à l'encontre d'Alexandre Lacazette. "Avant de parler de vos envies d'ailleurs, faites gagner votre club formateur". Une attaque injustifiée, qui de fait, alourdit encore plus l'ambiance au sein de l'effectif.

Et maintenant ?


La saison lyonnaise semble, avec cette nouvelle défaite à Guingamp 2 buts à 1, pour le moins ratée, notamment avec ce retard de point sur le podium en championnat et l'élimination des deux coupes nationales.

L'objectif principal est la Ligue des Champions. Deux solutions s'offrent aux Lyonnais. Soit ils accrochent le podium, et donc rattrapent 13 points à Nice, potentiellement 7, s'ils remportent leur match en retard à Metz, et aussi leur confrontation directe contre les Aiglons.
Soit, et c'est la solution préférée par le président, les coéquipiers de Maxime Gonalons remportent l'Europa League.

Une qualification en Ligue des Champions sauverait la saison du club, mais aussi très certainement son mercato estival. Même si le départ de Lacazette semble cette année inévitable, une non-qualification pour la plus prestigieuse des coupes européennes pourrait entraîner le départ de Tolisso, courtisé par la Juventus notamment. Mais aussi de Nabil Fekir, présent dans une short-list de Zidane.

Les Lyonnais n'ont donc plus le droit à l'erreur, et cela commence dès jeudi avec ce déplacement à Alkmaar.





Vous pouvez réagir à cette info dans l'espace commentaires prévu en bas de page,
vous pouvez également rester en contact avec nous sur Twitter et sur Facebook.
Fourni par Blogger.