Aulnay-sous-Bois : quatre policiers accusés de viol, la victime opérée pour de "graves blessures"

Les faits se seraient produits jeudi lors de l'interpellation musclée d'un jeune homme de 22 ans. Quatre policiers ont été mis en garde à vue samedi à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Une information judiciaire pour violences volontaires en réunion a été ouverte dimanche.


Une information judiciaire pour "violences volontaires en réunion avec armes par personnes dépositaires de l'autorité publique" a été ouverte contre quatre policiers ayant interpellé un jeune homme de 22 ans jeudi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), dans la cité de la Rose des vents, quartier sensible "connu pour des trafics de drogues" selon France Bleu.

Suite à cette interpellation violente, filmée par des caméras de vidéosurveillance, le jeune homme a commencé à se plaindre de saignements auprès d'autres fonctionnaires en arrivant en commissariat.

Il a affirmé avoir été violé avec une matraque télescopique pendant l'interpellation. Le jeune homme a dû être amené à l'hôpital Robert-Ballanger à Aulnay-sous-Bois, puis opéré en urgence pour des lésions à l'anus. Un médecin aurait diagnostiqué "une déchirure de l'anus sur 10 cm" précise l'AFP.

Le parquet de Bobigny a décidé d'ouvrir une information judiciaire pour "violences volontaires en réunion avec armes par personnes dépositaires de l'autorité publique" contre les quatre policiers.

"Les faits de violence rapportés sont très graves", a réagi samedi Bruno Beschizza, maire d'Aulnay-sous-Bois, sur sa page Facebook. "Je tiens à apporter tout mon soutien à ce jeune homme, qui est encore au moment où je vous parle à l’hôpital, ainsi qu’à sa famille", ajoute l'élu.

"Ils peuvent compter sur le soutien indéfectible de la municipalité dans cette épreuve. La gravité des faits exige une enquête rapide et précise afin de faire toute la lumière sur cette affaire", estime Bruni Beschizza.
Fourni par Blogger.