Quand ‘Libé’ apprend à un porte-parole du FN qu'il est “immigré”

Jean Messiha, coordinateur du projet de Marine Le Pen affirme qu'"immigré" et "étranger", c'est la même chose.


A lire sur liberation.fr


Le journal "Libération" a expliqué à Jean Messiha, coordinateur du projet présidentiel de Marine Le Pen. Nous qu'il était un immigré, au sens de la statistique publique, c'est-à-dire selon la définition de l'Insee. Il s'est dit "choqué".

"Libé" s'intéroggeait de l'objectif du FN de limiter à 10 000 le solde migratoire. "De quel solde parlez vous ? S'agit-il des immigrés ou des étrangers ?" Le porte-parole répond : "On parle d'étrangers, mais c'est la même chose. Je ne comprends pas votre question". S'en est suivi cet échange, publié sur Twitter:




Jean Messiha a répondu par un tweet ironique, où il a confirmé qu'il ne comprenait effectivement pas du tout de quoi il retournait :


Ce qu'explique "Libé" c'est qu'il n'y a pas d'opposition entre immigré et Français : on peut être les deux.

Un immigré est une personne née étrangère à l'étranger et résidant en France. Il le demeure dans la statistique publique même s'il devient français. Les immigrés ne se confondent donc pas avec les étrangers, qui eux peuvent être nés en France.

La conception du FN de ce qu'est un immigré au sens statistique pose des problèmes quand on parle de la politique migratoire... Si le FN veut compter jusqu'à 10 000, il serait bien de savoir qui compter.

Il n'existe pas de statistique en France sur le solde migratoire des étrangers.

La statistique la plus approchante, que l'Insee calcule sur la base des enquêtes annuelles du recensement, est le solde migratoire des immigrés.

Le journal a demandé à Jean Messiha s'il avait une idée de ce solde. "Etant donné qu’il ya très peu de départs, le solde est très proche du nombre d’entrées annuelles, c’est à dire entre 200 000 et 250 000." Faux... Depuis plusieurs années, le solde migratoire annuel des immigrés estimé par l'Insee est de +140 000 environ.

Selon l'Insee, le nombre d'arrivées d'immigrés est passé entre 2006 et 2013 de 193 000 à 235 000, alors que le nombre de départs sur la même période passait de 29 000 à 95 000. D'où une baisse du solde des immigrés, de 164 000 à 140 000. Les départs sont essentiellement le fait d'étudiants qui repartent ou de retraités, explique l'Insee.

Le FN promet à propos d'immigration des choses totalement approximatives...sans chercher à en savoir plus sur le sujet.




Réagissez à cette info dans l'espace commentaires prévu en bas de page.
Vous pouvez également rester en contact avec nous sur Twitter et sur Facebook.
Fourni par Blogger.