Troublant: "L’agressivité de la police est triplée quand les contrôlés... ne sont pas Blancs"

Le sociologue Sébastian Roché a pointé dans une interview "la négation par l’Etat du problème, central, des contrôles discriminatoires."


Sébastian Roché, sociologue et directeur de recherche au CNRS, s'est intéressé à la mesure du niveau d’hostilité pendant les contrôles.

En France, la fréquence des contrôles est environ "trois fois supérieure pour les jeunes d’origine maghrébine" d'après ce qu'il a observé, dix fois plus dans les gares parisiennes.

"Personne au sommet de l'Etat ne s’en occupe"


Lors des contrôles, "l’agressivité de la police est trois fois plus importante quand les contrôlés ne sont pas blancs." Les enquêtes menées portent sur 22,000 adolescents, depuis 10 ans. Ces données ont été comparées avec d'autres pays, dont l’Allemagne, aucune tension similaire n'est observée.

Pour Roché, "la méfiance et l'hostilité structurelles des policiers vis-à-vis des habitants des zones les plus pauvres et des minorités explique une partie du phénomène. (...) Ce qui est certain, je l'ai observé avec des études statistiques nombreuses et lourdes, c'est que cette hostilité récurrente police-minorités est réelle en France, connue, et que personne au sommet de l'Etat ne s’en occupe."

Via l'Obs




Réagissez à cette info dans l'espace commentaires prévu en bas de page.
Vous pouvez également rester en contact avec nous sur Twitter et sur Facebook.
Fourni par Blogger.