VIDEO Eric Woerth : "Je n'ai pas à répondre aux questions de la presse" sur l'utilisation de l'argent public

Woerth : "Je n'ai pas à répondre aux questions de la presse"
Woerth : "Je n'ai pas à répondre aux questions de la presse"

Dans "Quotidien", son émission sur TMC, Yann Barthès a appelé les députés à rendre plus de comptes aux français, avec l'opération "#ParlementTransparent", dans la foulée du Penelope Gate.

Alors qu'un des reporters de l'émission, Hugo Clément, interrogeait Eric Woerth sur l'opération, ce dernier à sorti qu'y répondre allait contre "ses principes"...qu'il n'a pas développés.

Faisant allusion aux questions sur la transparence que l'équipe de l'émission a transmises à l'ensemble des parlementaires, le député de l'Oise a lancé sur un ton blasé qu'il n'avait "pas à répondre aux questions de la presse" :

- Eric Woerth : Je répond pas à ces questions, depuis toujours.
- Hugo Clément : Pourquoi ?
- EW : Parce que, je répond pas.
- HC : Mais elles sont légitimes ces questions quand même...
- EW : Mais vous faites ce que vous voulez, je peux légitimement considérer que je ne répond pas. J'ai le droit aussi, non ?
- HC : Mais vous pouvez nous expliquer pourquoi ?
- EW : Non, non, je répond pas. Par principe.
- HC : Mais quels principes justement ?
- EW : Les miens.
- HC : Mais c'est à dire ? Que les journalistes et les citoyens n'ont pas à savoir ce qu'il se passe au Parlement ?
- EW : J'ai pas à répondre aux questions de la presse...
- HC : Vous comprenez que les gens puissent trouver ça bizarre ? Les gens ont aussi envie de savoir pourquoi le Parlement n'est pas contrôlé, pourquoi les comptes des députés ne sont pas contrôlés,...
- EW : Vous entendrez la réponse de mes collègues, ça sera très bien.
- HC : Mais pourquoi vous, vous ne voulez pas y répondre ?
- EW : Parce que c'est comme ça.

VOIR AUSSI : VIDEO Pour Jacques Myard (LR), "le peuple n'a pas à savoir" comment les députés dépensent l'argent public

En France, les contribuables n'ont pas accès aux comptes exacts du Parlement, et ne savent pas non plus comment ils dépensent leur réserve parlementaire. Dans d'autres pays, comme la Grande-Bretagne, les parlementaires mettent à la disposition des citoyens l'ensemble de leurs dépenses et doivent expliquer en quoi chacune d'elles nécessitent de l'argent public.



Fourni par Blogger.