9 moments complètement WTF qui prouvent que cette présidentielle part en vrille


Multiplication des affaires, absence de vrai débat d'idées, renonciation surprise de François Hollande, succès annoncé du Front national au premier tour dans la plupart des sondages, élimination de nombreux cadors politiques dans les primaires... à tous les points de vue, cette présidentielle semble tout à fait inédite. Il faut dire en plus qu'avec l'importance croissante d'Internet et des réseaux sociaux dans la vie politique, les candidats ont bien du mal à garder une image très crédible...

1. Exclu d'un débat sur TF1, un candidat va faire un quizz “Darka ou pas darka” dans TPMP



TF1 organisait hier soir un grand débat réunissant les cinq candidats les mieux placés dans les sondages, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron et Benoît Hamon. Frustré de ne pas être de la partie, Nicolas Dupont-Aignan, le candidat souverainiste de Debout la France, a donc décidé de quitter samedi le plateau du 20 Heures de TF1. Un coup de buzz qui a enregistré douze millions de vues sur Facebook...mais NDA ne s'arrête pas en si bon chemin lorsqu'il s'agit de faire parler de lui. Comment s'est-il retrouvé hier soir en direct de Touche pas à mon poste à répondre à un quizz "Rassrah ou darka" sur un plateau décoré comme un potager ? Telle est la question...

2. Interrogés par des enfants, les candidats font un concours de dabs



Dimanche, les principaux candidats de la présidentielle — à l'exception notable de Marine Le Pen — se retrouvaient face à une classe d'élèves de primaire pour répondre à des questions que les enfants sont censés se poser. Un succès d'audience, sans doute explicable par le ridicule de certaines situations — cf. François Fillon qui fait le dab le plus gênant de l'année.

3. L'extrême droite lance une chaîne YouTube à l'humour improbable



Coup de com' à grosses ficelles au FN. Après le clip de Marine Le Pen où la candidate frontiste parlait de "terrorisme et de totalitarisme islamique" en regardant les vagues bretonnes façon pub pour du beurre, Florian Philippot (vice-président du parti) a eu l'idée lumineuse d'ouvrir une chaîne YouTube. Au programme, des vannes ratées et beaucoup de moments de solitude. L'histoire ne dit pas comment cette idée absurde a pu arriver dans une réunion du parti...


4. Pour faire le buzz, tout est bon pour recaler les journalistes



5. Quand Mélenchon envoie son hologramme faire un meeting 


Le candidat à l’élection présidentielle a réussi le défi d’être en meeting à la fois à Lyon et à Paris le dimanche 5 février. Présent devant 12,000 personnes à Lyon, il est apparu d’un claquement de doigts sous forme d’hologramme au même moment près de Paris. 6 000 personnes s’étaient déplacées pour voir la version 3D du candidat.

6. Les candidats doivent débattre de justice et de “moralisation de la vie publique”... alors que l'un d'eux est mis en examen


François Fillon a été mis en examen le 14 mars pour "détournement de fonds publics et recel d’abus de biens sociaux" par les juges qui enquêtent sur l’affaire des emplois fictifs (ou présumés tels) de son épouse et de ses enfants.

Selon Le Monde, Marine Le Pen ferait quant à elle l'objet de deux procédures de redressement fiscal pour avoir sous-évalué ses biens immobiliers. Par ailleurs, l’affaire de l’emploi supposé fictif d’assistants au Parlement européen continue à occuper l’actualité. Difficile alors pour ces candidats de faire de grandes leçons sur la transparence de la vie politique et sur la réforme de la justice...

7. Dans le plus grand des calmes on invente des infos à droite sans même le cacher



Le soir de son rassemblement place du Trocadéro — où les organisateurs avaient annoncé de 200,000 à 300,000 personnes alors que l'endroit ne peut en accueillir grand max que 50,000 — François Fillon lançait au 20 Heures de France 2 que "des chaînes de télévision avaient déjà annoncé le décès de sa femme", pour montrer un supposé acharnement des médias. Problème, cela n'est absolument jamais arrivé.

8. Dans une nouvelle émission, Marine Le Pen vient boire du vin blanc et parler de ses soirées


L'émission a beaucoup fait parler les commentateurs. Dans "Une ambition intime" sur M6, Karine Lemarchand recevait il y a quelques semaines les principaux candidats dans une ambiance cosy pour aborder des sujets légers. L'occasion (lunaire) de voir une animatrice parler à l'ancien président Sarkozy de ses conquêtes féminines en l'appelant "Nicolas", de voir Arnaud Montebourg chanter du Claude François et Marine Le Pen boire du vin blanc en riant à une vanne sur le tueur en série Emile Louis.

9. Une présidentielle où à chaque fois les éditorialistes prédisent quelque chose... il se passe l'inverse


Une présidentielle aussi imprévisible donne évidemment du fil à retordre à tous les commentateurs...mention spéciale à ceux qui annonçaient François Hollande dans la course à sa réélection, Bayrou candidat, Valls en tête des sondages, Duflot à la tête des Verts, Macron en perte de vitesse, un flop du Penelope Gate...

Fourni par Blogger.