Premier cadre LR à lâcher Fillon pour rallier Macron : le "plan B de la droite", c'est lui

A lire sur lyonne.fr

Après l'annonce de son soutien à Emmanuel Macron pour la présidentielle, Jean-Baptiste Lemoyne, ex-secrétaire national LR et président démissionnaire de la Fédération LR de l'Yonne. a expliqué à L'Yonne Républicaine les raisons de ce revirement.

Pour Jean-Baptiste Lemoyne, clairement, "l'alternance est impossible avec François Fillon", dans la mesure où "il est revenu sur sa parole". L'élu a donc"décidé de reprendre [sa] liberté."

"Celui qui incarne une alternance crédible, c'est Emmanuel Macron" a t-il assuré dans les colonnes du quotidien local, convaincu notamment par "le recrutement de 10.000 policiers ou gendarmes supplémentaires, là où le projet de François Fillon ne prévoit qu'un redéploiement. En matière économique, la baisse des charges, la baisse de l'impôt sur les sociétés, la suppression du RSI..."

Jean-Baptiste Lemoyne a dans la foulée démissionné de la présidence de la fédération LR de l'Yonne, "le coeur lourd mais l'âme sereine", puis il a "rencontré Emmanuel Macron ce matin, on a parlé ensemble du projet qu'il a pour la France. À l'issue de l'entretien, je lui ai dit que je le rejoindrai. Parce que le plan B de la droite, c'est lui."

Vendredi 10 mars, au meeting de François Baroin à Auxerre, l'élu n'avait pas été autorisé à s'exprimer devant les militants de droite présents.

Image : © Jérémie FULLERINGER
Fourni par Blogger.