Affaire Le Roux: Le ministre de l'Intérieur sur un siège éjectable après les révélations sur ses filles


Bruno Le Roux, qui a employé ses deux filles adolescentes comme collaboratrices parlementaires, doit s'expliquer mardi devant Bernard Cazeneuve.

La rencontre, annoncé par l'entourage du Premier ministre dès lundi soir après les révélations de l'émission Quotidien sur TMC, est toujours prévue "dans la journée".

Le ministre de l'Intérieur était attendu pour un déplacemenà 10H30 à l'Ecole militaire à Paris, mais il ne s'y est finalement pas rendu. Alors qu'il participait à une audition au Sénat en première partie de matinée, il s'est éclipsé sans répondre aux médias présents.

"Je ne pense pas" qu'il puisse rester au gouvernement dans ce contexte, a confié à l'AFP une source gouvernementale. 

Selon Quotidien, le locataire de la place Beauvau a employé ses filles, alors qu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, en cumulant respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour un montant total de quelque 55.000 euros. Elles n'avaient, lors des premiers contrats, que 15-16 ans. Certains contrats ont pu avoir lieu en même temps que des stages en entreprise ou sur le temps universitaire.

Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé sur RTL ce matin que "rien ne permet de dire que c'est un emploi fictif". Et d'ajouter: "ne faisons pas démissionner les gens à partir d'un soupçon..."
Fourni par Blogger.