BFMTV répond aux accusations de Marine Le Pen: "Elle insulte 300 journalistes en inventant des informations"

BFMTV répond aux accusations de Marine Le Pen
BFMTV répond aux accusations de Marine Le Pen / DR

Hier, invitée de BFM Politique, Marine Le Pen a mis en cause l'objectivité de la chaîne d'information en affirmant que le groupe détenant BFMTV et et la radio RMC ferait "campagne en faveur d'Emmanuel Macron".

Ces propos ont provoqué dans l'après-midi une réaction de la part de NextRadio, propriétaire de ces deux antennes, dans un communiqué.

"Marine Le Pen invité ce matin, dimanche 5 mars, d'une émission politique sur BFMTV a gravement mis en cause l'indépendance des rédactions de BFM TV ET RMC en prétendant être la victime d'un complot. C'est une énième tentative grossière et inacceptable de porter atteinte au travail de plus de 300 journalistes réunis au sein de deux rédactions connues précisément pour leur indépendance.
C'est leur travail que Marine Le Pen insulte et aussi leurs fidèles auditeurs et téléspectateurs.
Rien ne permet d'établir la moindre faille dans le traitement des différents candidats et pas davantage de soutien à l'un des candidats."

Fausses informations


"Les chiffres de temps de parole sont régulièrement transmis au CSA et contrôlés. Nous avons également choisi de les rendre publics pour permettre à chacun d'en juger en toute transparence.
Marine Le Pen se lance dans une stratégie de manipulation des téléspectateurs et des électeurs en inventant des fausses informations."

"BFM TV et RMC dénoncent ces attaques, réaffirment leur indépendance et poursuivront leur travail sans céder aux intimidations et aux pressions."

"Les journalistes continueront de traiter les différents candidats avec équité. Au final, les téléspectateurs et les auditeurs jugent et eux ne s'y trompent car ils sont toujours plus nombreux à suivre notre travail dans une campagne inédite et difficile."


Fourni par Blogger.