Emmanuel Macron veut rétablir les chasses présidentielles entre politiques, grands patrons et diplomates


Emmanuel Macron estime que les chasses entre patrons hauts fonctionnaires, supprimés depuis 2010, constituaient un "élément d'attractivité" de la France.

Lors d'un discours devant l'Assemblée générale de la Fédération nationale des chasseurs, le candidat d'En Marche ! a fait comprendre qu'il était pour une réouverture des chasses présidentielles "de manière encadrée, transparente". "Il ne faut pas être honteux, il faut les reconnaître comme un élément d'attractivité. C'est quelque chose qui fascine partout, ça représente la culture française, c'est un point d'ancrage", a-t-il expliqué.

Jusqu'à leur suppression en 2010 par Nicolas Sarkozy, les chasses présidentielles consistaient à réunir, le temps d'un week-end, des hauts dignitaires, des chefs d'Etat ou encore des grands patrons aux domaines de Chambord ou de Rambouillet afin de chasser oiseaux et sangliers.

Une journée était réservée aux parlementaires, une aux diplomates (ambassadeurs étrangers en poste à Paris). D'autres réunissaient des industriels, des élus ou des hauts fonctionnaires.

Des chasses étaient également organisées en l'honneur de chefs d'État étrangers et le service du protocole de l'Élysée était sollicité pour connaître les passionnés de chasse parmi les dirigeants étrangers.
Fourni par Blogger.