Faire battre le Front national, "l'ultime devoir" du président Hollande

Faire battre le Front national, "l'ultime devoir" du président Hollande
Faire battre le Front national, "l'ultime devoir" du président Hollande / DR

Déclarations contre le "populisme", déplacements en terres frontistes, François Hollande semble avoir engagé sa dernière bataille: tout faire pour éviter une victoire du Front national à la présidentielle.

"Tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue" par le projet de Marine Le Pen, "ni porter une si lourde responsabilité" que d'être le prédécesseur de la candidate frontiste est "mon ultime devoir", explique le chef de l’État dans une longue interview à plusieurs journaux européens lundi, où il juge que la "menace" d'une victoire FN "existe".

"Il se sentirait responsable sur le FN lui succédait"


Le président s'est élevé contre le programme de l'extrême droite qui s'évertuerait à "quitter l’Europe, se fermer au monde et imaginer un avenir entouré de barrières de toutes sortes et de frontières défendues par des miradors".

Pour un proche du chef de l’État, "il se sentirait responsable si un parti d'extrême droite lui succédait. C'est pour ça qu'il se bat. Il y a une révolte en lui parce qu'il pense que plus que jamais, l'heure est grave et qu'on ne peut pas faire l'autruche".

Objectif, selon l’Élysée: "mettre en garde ceux qui seraient tentés par un vote en faveur du FN, par exemple les agriculteurs qui ne bénéficieraient plus des aides de la PAC, les classes populaires ou les classes moyennes qui verraient leur pouvoir d'achat régresser si nous sortions de la zone euro ou encore les ouvriers dont les emplois seraient menacés si nos frontières étaient fermées".

Via AFP


Fourni par Blogger.