Face au désordre, l'élection présidentielle va t-elle devoir être repoussée?


Au vu du chaos qui règne dans cette élection présidentielle, le président Hollande s'est posé sérieusement posé la question de décaler le scrutin — pour l'instant encore prévu le 23 avril.

Peut-on reporter l’élection présidentielle ? La question a été examinée par des experts de la présidence, en raison du chaos provoqué à droite par l'affaire Fillon et du climat particulièrement tendu qui règne dans le pays en ce moment.

Au Conseil constitutionnel, on explique qu'on "a réfléchi à l’hypothèse", selon un conseiller de François Hollande qui s'est confié à Marianne. A l’Elysée aussi la question a été sur la table: "Le président lui-même s’est interrogé". "Mais en même temps, poursuit ce proche du chef de l’Etat, une mise en examen, ce n’est pas un empêchement. L’empêchement, c’est un décès ou une grave maladie. Qu’est ce qui justifierait de reporter le scrutin ? Cela poserait un sérieux problème pour les législatives."

A l’Elysée, on estime également que d'autres candidats aurait tout à fait le temps de prendre la suite : "En 1965, le Général de Gaulle s’était déclaré un mois avant l’élection. Même chose pour François Mitterrand en 1988."
Fourni par Blogger.